Home Présentation Histoire

Histoire

 Les Verrieres

ORIGINE DU NOM :

    • Le nom de famille ferrier pourrait indiquer que les verrières seraient une conversion du mot ferrières qui viendrait des hauts-fourneaux existants jadis dans le canton.
    • Une verrerie aurait existé sur la colline en face du crêt ; elle aurait donné le nom de verrières.
    • verreyres (1344) viendrait de vernaies, soit de plantations de saules. Les historiens contemporains penchent pour cette solution.
    • Un acte de 1344 précise le nom de la région: "mi-joux dit ès verrières". La commune générale attestée au xvi, siècle se subdivisait en cinq quartiers ou "bourgeaux".
  • ~
  • DATES IMPORTANTES

1300

Premiers habitants (religieux cherchant asile de liberté pendant la guerre de bourgogne), défrichement d’une partie des verrières.

 1337

Quatre-vingt colons vinrent défricher le reste de cette vaste forêt (les verrières) ce qui provoqua une lutte entre les anciens et les nouveaux habitants à la malacombe d’où vient probablement son nom.
 1376  Suppression du péage de la tour bayards.

 1380

Le comte louis donne à vauthier son bâtard, le village des verrières ainsi que ses hommes, forêts, terres, eau…. Il resta seigneur des verrières jusqu’en 1412 lorsqu’il fut assassiné.

 1476

L’avant-garde du Duc de Bourgogne pénètre jusqu’à la tour bayards et doit rebrousser chemin non sans incendier une partie des verrières.
 1517 Construction du temple par johes boine.
 1524 Domination des 12 cantons.
 1534 Réformation aux verrières.
 1553 Première école.
 1613 Première société de tir.

 1639

Invasion de fuyards venant de Pontarlier (F) pour se mettre à l’abri.  Ils sont menacés par le Duc Sax Weimar.
Ravage occasionné par la peste.

 1657

Le prince Henri II d’Orléans Longueville, suivi de 200 chevaux, est reçu par le conseiller d’État Hory. En souvenir de l’événement, on planta des tilleuls à l’ouest de la cure.

 1668

Début du service postal. Anne de Bourbon donne un brevet pour organiser une messagerie entre dijon et neuchâtel. C’était un courrier à cheval qui fut remplacé par un char, puis de lourdes diligences et enfin par le train.
 1762 Jean-Jacques Rousseau exilé à môtiers, passe plusieurs fois la frontière.
 1788  Fonte des cloches de l’église grâce à un don de Jean-Louis Jeannet.
 1814 Réception du roi de Prusse Guillaume III. On élève à cet effet trois arcs de triomphes.
 1815 Passage de l’armée des alliés.
 1819 Création d’un poste garde frontière.

 1830

Après la révolution de juillet, les troupes suisses au service de Charles X furent licenciées devant l’hôtel de la balance aux Verrières.
 1837 Construction de la nouvelle route Fleurier – les Verrières.
 1847 Incendie, le 2 juillet, de 8 bâtiments à Meudon.

 1848

Lorsque la nouvelle de la révolution est apportée aux Verrières, le village est en ébullition. On fait une assemblée générale et on écrit aux membres du nouveau gouvernement une lettre de remerciements et de félicitations.
 1854 Début du télégraphe.

 1860

24 juillet : l’inauguration de la ligne franco-suisse entraine la fin du roulage apparu au XIVème siècle et la fermeture de nombreux hôtels et auberges.
 1866  23 Mai : Incendie de 12 bâtiments à Meudon.
 1869  Construction de la route les Verrières – La Côte-aux-Fées.

 1871

2 février : passage de l’armée de l’est. Les troupes vaincus du général Bourbaki, durant la guerre qui opposait la France et la Prusse, demandèrent l’asile à la suisse.

 1878

19 septembre : fusion des trois communes (meudon, belle-perche, grand-bourgeau) en une commune appelée les Verrières (les 3 étoiles de la banière).
 1881 Route les Verrières – les Cernets.
 1883 Inauguration du bâtiment de Sully-Lambelet.
 1888 Arrivé du téléphone.
 1894

Ouverture d’une école secondaire.

 1915

Iinauguration de la salle des spectacles.